Comme toujours au grès de vent...

Voici ma première réaction à cet article de Bertrand Raymond. Ce talkback disponible également sur mon espace sur Rds.ca

Encore une fois on peut noter que l'avis de Mr Raymond change au grès du vent et de l'actualité, la présence en finale des Bruins a semble-t-il ravivé l'aigreur de de notre éditorialiste.
Il n'y a pas encore si longtemps on pouvait pourtant lire les beaux espoirs que suscitait l'avance 2-0 des Canadiens face au futurs champions de la LNH. Soyons sérieux deux secondes. Je ne suis pas un fan de Jacques Martin mais pourtant cette année comment lui demander plus que ce qu'il nous a fourni ?
Cette équipe, privée de deux de ses meilleurs défenseurs (Markov et Gorges) pendant une grande majorité de la saison, ayant perdu également l'un de ces meilleurs marqueurs (Max P) a réussi à se qualifier pour les playoffs et à mener une belle résistance. Et encore je ne parle même pas des autres blessures qui ont impactées le reste de l'effectif à tout moment. Je pense que pas un joueur des Canadiens n'a été épargné cette saison.

Si les Canucks ou les Bruins avaient remplies autant leurs infirmeries, ils auraient sans aucun doute connus des saisons bien similaires à celle du CH, malgré un réservoir de talent bien plus important. Quand on part à la guerre, qu'on ait une troupe d'élite ou des paysans conscrits, au au bout du compte si on a personne pour tenir la lance, le résultat est le même.

Personnellement je ne préfère pas critiquer les coureurs quand la course n'a pas eu lieu mais bon je n'ai pas de papier à vendre moi...

Commentaires

Articles les plus consultés